16 mai 2018

« Les stratégies de diversification des pays du Golfe offrent d’excellentes opportunités d’affaires pour les entreprises françaises »

Infrastructures, industrie, nouvelles technologies, énergies renouvelables. Les pays du Golfe veulent réduire la dépendance aux hydrocarbures et promouvoir de nouvelles activités. Un choix irréversible qui s’inscrit dans la durée.

Entretien avec Kyle Boag, Regional Head of International Subsidiary Banking Middle East, North Africa & Turkey, HSBC Middle East

Pour quelles raisons faut-il s’intéresser aux pays du Golfe ?

Le Moyen-Orient bénéficie d’un environnement économique très dynamique. En 2016, la croissance a été supérieure à la moyenne mondiale mais a ralenti en 2017 en raison de la baisse des prix du pétrole. Pendant le dernier trimestre de 2017 et le premier trimestre de 2018, il y a eu une reprise des revenus pétroliers et de l’activité.

Les pays membres du Conseil de Coopération du Golfe (CCG), Arabie saoudite, Bahreïn, Emirats Arabes Unis, Koweït, Oman, Qatar et Yemen, ont engagé des stratégies ambitieuses afin de diversifier leurs économies par rapport aux hydrocarbures et ce phénomène génère un grand nombre de possibilités d’affaires dans différents secteurs.

L’Expo 2020 à Dubaï, le Plan national de développement du Koweït, la Zone économique spéciale de Duqm à Oman et la Coupe du Monde de Football 2022 au Qatar sont des bons exemples des initiatives publiques en vue de stimuler l’investissement et les dépenses en capital dans la région.

L’Arabie saoudite travaille activement à la mise en œuvre du plan Vision 2030, avec des investissements dans de nouveaux centres technologiques, le renforcement des systèmes de transports et les énergies renouvelables.

Enfin, la mise en place de la TVA est un des moyens pour diversifier les sources de revenus et réduire la dépendance par rapport aux hydrocarbures.

Quelle est votre analyse de l’environnement des affaires et de l’attractivité de ces pays ?

Les pays du CCG sont très attractifs pour les investisseurs. Les gouvernements de la région veulent attirer davantage d’investissements étrangers et on constate un changement rapide dans la façon traditionnelle de faire des affaires.

Ainsi, les Emirats Arabes Unis (EAU) se classent au 21e rang mondial de l’indice de facilité des affaires (« Ease of Doing Business Index ») de la Banque mondiale. Ce pays est un hub international qui offre des possibilités pour de nombreuses sociétés dans les infrastructures, l’industrie manufacturière, les nouvelles technologies et les énergies renouvelables. Avec des projets d’une valeur totale de 196 mds USD, selon la base de données MEED Projects, les EAU se classent au 2e rang au sein du CCG, derrière l’Arabie saoudite, la principale économie de la zone.

Les zones franches permettent la création de filiales contrôlées à 100% par la maison mère et offrent des incitations fiscales et des exemptions qui viennent s’ajouter aux traités de non double imposition. Enfin, la barrière de la langue n’existe pas et les pays du CCG offrent une qualité de vie et une diversité culturelle bienvenues.

Les risques subsistent cependant…

La géopolitique peut être un défi pour les affaires. La dépendance aux hydrocarbures est un autre risque, comme cela a été visible l’année dernière. L’accumulation de stocks pétroliers et la réduction de l’offre ont impacté les économies du CCG et ont, par ricochet, réduit les fonds disponibles pour l’investissement dans les infrastructures. Il convient aussi de souligner que le lien fixe entre les monnaies et le dollar USD (« peg ») est sous pression lorsque la monnaie américaine s’apprécie par rapport à d’autres devises fortes.

Quels conseils donneriez-vous aux entreprises françaises intéressées par la zone ?

Ces entreprises doivent comprendre les risques qui peuvent être opérationnels, financiers, culturels ou liés à la réputation. Le meilleur conseil est de se concentrer sur un pays, de comprendre sa culture, faire sa propre expérience et développer leur réseau avant de se développer à l’échelle de la région. Elles peuvent s’associer avec une société locale qui va leur servir de guide.

Si les entreprises françaises prennent la peine d’étudier le marché et de consacrer le temps nécessaire afin de connaître la culture et l’environnement des affaires, les opportunités d’affaires seront pratiquement illimitées. Je pense qu’il y aura un intérêt croissant des entreprises françaises et européennes pour la région pendant les années à venir.

Quel type d’appui êtes-vous en mesure de proposer à ces entreprises ?

Nous travaillons dans la zone depuis 70 ans et connaissons bien les besoins des sociétés internationales. Nous sommes en mesure de proposer un accompagnement complet en nous appuyant sur l’effet de levier que constitue notre réseau.

Lorsqu’une société française vient nous voir, nous pouvons organiser les premiers rendez-vous exploratoires avec des chargés d’affaires expérimentés, des responsables de haut niveau, des experts sectoriels, des spécialistes produits ou des juristes internes pour répondre à toutes les interrogations. Nous pouvons présenter les options possibles en matière de financement et souligner les questions auxquelles la société sera confrontée.

Articles ayant les mêmes tags

« La prise de participation majoritaire que nous venons de réaliser illustre l’engagement de long terme de bioMérieux en Chine »

Spécialisé dans le diagnostic in vitro, le groupe bioMérieux a tissé des liens solides avec la Chine depuis plus de 25 ans. L’acquisition d’une participation majoritaire dans le capital de la société Hybiome, en novembre 2018, s’inscrit dans une logique de développement international avec des activités de recherche, de production et de distribution placées au plus près des besoins de santé des patients.

Le Monde en 2030

La Chine, en plein essor, deviendra la première économie mondiale, tandis que l’Inde se hissera au 3e rang

Mexique : les français, bien présents dans la Supply Chain de l’aéronautique

L’Alena n’a pas seulement facilité les échanges commerciaux de marchandises et de services entre les pays membres. Il a eu aussi des conséquences sur l’organisation des Supply Chain en Amérique du nord.

Nous contacter

Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h00.
Ou le +33 (0)1 55 69 74 53 depuis l'étranger.

Demander à être rappelé(e)

Complétez le formulaire en renseignant tous les champs obligatoires. Les informations que vous nous communiquerez sur votre entreprise nous permettrons de transmettre votre demande à l’équipe la plus à même de vous répondre.

Ne saisissez pas d'informations confidentielles comme les coordonnées de votre compte bancaire par exemple.

  1. Current: Step 1 of 2 01
  2. Step 2 of 2 02

Motif du contact

! Sélectionnez un sujet
! Sélectionnez un sujet

Coordonnées

Saisissez votre nom
Saisissez votre numéro de téléphone

Quand pouvons-nous vous appeler ?

Heure préférée de la journée

Nous vous appellerons sous 24h

Retour

Demander à être rappelé(e) (facultatif)

Complétez le formulaire en renseignant tous les champs obligatoires. Les informations que vous nous communiquerez sur votre entreprise nous permettrons de transmettre votre demande à l’équipe la plus à même de vous répondre.

Ne saisissez pas d'informations confidentielles comme les coordonnées de votre compte bancaire par exemple.

  1. Completed: Step 1 of 2 01
  2. 02 Current Step 02

Taille de l'entreprise (facultatif)

Quel est le chiffre d’affaires de votre entreprise ?

Votre secteur d'activité (facultatif)

Votre marché (facultatif)

Quels marchés internationaux vous intéressent ?

RTCAddBusinessInterests

Ne saisissez pas d'informations confidentielles comme les coordonnées de votre compte bancaire par exemple.

Business size

Quel est le chiffre d’affaires de votre entreprise ?

Votre secteur d'activité

Votre marché

Quels marchés internationaux vous intéressent ?

Demander à être rappelé(e)

  • Désolés

Nous avons rencontré un problème

Nous n'avons pas pu envoyer votre message. Réessayez ultérieurement ou appelez-nous au 0810 83 84 85

Demander à être rappelé(e)

  • Merci

Nous serons bientôt en contact

Un chargé d'affaires de HSBC France vous appellera d'ici trois jours ouvrés.

Vos intérêts

  • Nom de l'entreprise :
  • Chiffre d'affaires :
  • Secteur :
  • Localisation :
  • Marchés internationaux :

RTCAddBusinessInterests

La sécurité et la confidentialité de vos données personnelles sont au coeur de nos préoccupations. Lisez ici notre politique relative aux cookies.

Vous allez quitter le site HSBC Entreprises.

Les politiques des sites externes peuvent différer des conditions générales et de la politique de confidentialité de notre site Internet. Le prochain site s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre ou un nouvel onglet de votre navigateur.

Vous allez quitter le site HSBC Entreprises.

Les politiques des sites externes peuvent différer des conditions générales et de la politique de confidentialité de notre site Internet. Le prochain site s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre ou un nouvel onglet de votre navigateur.