10 septembre 2018

Maisons de santé : une activité en pleine expansion

Les maisons de santé sont des structures pluri-professionnelles dotées de la personnalité morale et constituées entre professionnels médicaux, auxiliaires médicaux ou pharmaciens. Leur nombre est en forte croissance et le gouvernement vise un doublement d’ici 2022.

Les maisons de santé ont été introduites dans la loi de financement de la sécurité sociale de 2007 afin d’ouvrir aux professionnels libéraux un mode d’exercice collectif. La notion d’équipe de soins primaires est fondamentale. Une maison de santé rassemble des médecins, des infirmières, des kinésithérapeutes, des sages-femmes, des psychologues, des orthophonistes, etc. Ils travaillent ensemble, échangent et peuvent mieux se coordonner pour une prise en charge cohérente des pathologies et une action plus efficace en matière de prévention.

La loi précise que les maisons de santé « assurent des activités de soins sans hébergement » et qu’elles « peuvent participer à des actions de santé publique, de prévention, d’éducation pour la santé et à des actions sociales dans le cadre du projet de santé qu’ils élaborent et dans le respect d’un cahier des charges déterminé par arrêté du ministre chargé de la santé ».

Un outil efficace d’accès aux soins

Les maisons de santé sont une réponse à la problématique d’une meilleure répartition des professionnels de santé et de l’inégalité d’accès aux soins sur le territoire français, une situation qui devrait s’aggraver, si rien n’est fait, en raison du vieillissement du corps médical. Cette solution permet donc une amélioration de la qualité de la prise en charge des patients qui bénéficient d’une offre élargie de soins de proximité, d’une continuité de la prise en charge et d’un meilleur suivi.

Mais c’est aussi une solution avantageuse pour les finances publiques car elle entraine une diminution des dépenses de l’Assurance maladie (moins de prescriptions, moins de recours aux soins spécialisés).

En phase avec les attentes des professions

La solution comporte une série d’avantages évidents pour les professionnels de santé :

  • L’existence d’un modèle juridique spécifique pour les maisons de santé, qui peut être répliqué à l’échelle du territoire national.
  • La constitution d’équipes pluri-professionnelle : les professionnels n’exercent plus de façon individuelle et isolée. Les maisons de santé correspondent aux attentes des nouvelles des jeunes médecins qui souhaitent travailler davantage en équipe.
  • Une mutualisation des moyens matériels et humains : c’est un moyen efficace de réduction des charges.
  • Le développement de pratiques médicales innovantes : partage d’expérience, éducation thérapeutique, prévention et dépistages, dossiers médicaux informatisés et partagés, messagerie sécurisée, télésanté, etc.
  • La possibilité d’un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie familiale.

En définitive, les maisons de santé sont une solution « gagnant-gagnant » pour toutes les parties en cause : les patients, les professionnels de santé et l’Etat.

Un vif succès

Cette conjonction d’avantages, aussi bien pour les professionnels, les patients que l’Etat, explique le développement extrêmement rapide de la formule. En janvier 2018, on comptait 1 100 maisons et pôles de santé contre 20 en 2008, selon les statistiques de la Fédération françaises des maisons et pôles de santé (FFMPS). 300 autres sont en projet. Les maisons de santé sont situées pour 80% d’entre elles en milieu rural.

Selon un rapport du Sénat publié en 2017, au 13 mars 2017, 13 419 professionnels de santé y exercent, dont 3 536 médecins généralistes (soit environ 4 % de l’ensemble des médecins généralistes en activité et 7 % de ceux ayant une activité libérale exclusive). En moyenne, chaque structure compte environ quinze professionnels.

Une priorité officielle

Le développement des maisons de santé est une des priorités de la stratégie de santé du gouvernement. L’objectif est de doubler leur nombre d’ici la fin du quinquennat, en 2022, et le gouvernement a promis d’y consacrer 400 millions d’euros pour remplir cet objectif.

Ce chiffre représente le double de l’enveloppe publique sur 2010-2013, qui avait donnée une impulsion réelle aux maisons de santé. Le gouvernement envisage de financer la construction de locaux, les aides à l’installation, etc.

Qu’est-ce qu’une maison de santé ?

Par maison de santé, il est entendu une équipe de soins primaires ayant reçu une « labélisation » de son Agence régionale de santé (ARS) selon un cahier des charges. Par conséquent, cette équipe exerce avec au minimum :

  • Deux professions de santé et au moins 2 médecins
  • Un système d’information partagé
  • Un projet de santé pour une patientèle
  • Des protocoles de suivi coordonné pour certaines pathologies
  • Des plans personnalisés de soins pour les patients aux situations complexes

Source : Fédération française des maisons et pôles de santé (FFMPS)

Contenus associés

Articles ayant les mêmes tags

Des pressions croissantes sur les entreprises

Les entreprises, quelle que soit leur taille, ne peuvent plus échapper à la contrainte du développement durable. La pression s’exerce sur les entreprises elles-mêmes mais aussi sur leurs chaînes d’approvisionnement, sur le territoire national comme à l’étranger.

Nous contacter

Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h00.
Ou le +33 (0)1 55 69 74 53 depuis l'étranger.

Demander à être rappelé(e)

Complétez le formulaire en renseignant tous les champs obligatoires. Les informations que vous nous communiquerez sur votre entreprise nous permettrons de transmettre votre demande à l’équipe la plus à même de vous répondre.

Ne saisissez pas d'informations confidentielles comme les coordonnées de votre compte bancaire par exemple.

  1. Current: Step 1 of 2 01
  2. Step 2 of 2 02

Motif du contact

! Sélectionnez un sujet
! Sélectionnez un sujet

Coordonnées

Saisissez votre nom
Saisissez votre numéro de téléphone

Quand pouvons-nous vous appeler ?

Heure préférée de la journée

Nous vous appellerons sous 24h

Retour

Demander à être rappelé(e) (facultatif)

Complétez le formulaire en renseignant tous les champs obligatoires. Les informations que vous nous communiquerez sur votre entreprise nous permettrons de transmettre votre demande à l’équipe la plus à même de vous répondre.

Ne saisissez pas d'informations confidentielles comme les coordonnées de votre compte bancaire par exemple.

  1. Completed: Step 1 of 2 01
  2. 02 Current Step 02

Taille de l'entreprise (facultatif)

Quel est le chiffre d’affaires de votre entreprise ?

Votre secteur d'activité (facultatif)

Votre marché (facultatif)

Quels marchés internationaux vous intéressent ?

RTCAddBusinessInterests

Ne saisissez pas d'informations confidentielles comme les coordonnées de votre compte bancaire par exemple.

Business size

Quel est le chiffre d’affaires de votre entreprise ?

Votre secteur d'activité

Votre marché

Quels marchés internationaux vous intéressent ?

Demander à être rappelé(e)

  • Désolés

Nous avons rencontré un problème

Nous n'avons pas pu envoyer votre message. Réessayez ultérieurement ou appelez-nous au 0810 83 84 85

Demander à être rappelé(e)

  • Merci

Nous serons bientôt en contact

Un chargé d'affaires de HSBC France vous appellera d'ici trois jours ouvrés.

Vos intérêts

  • Nom de l'entreprise :
  • Chiffre d'affaires :
  • Secteur :
  • Localisation :
  • Marchés internationaux :

RTCAddBusinessInterests

La sécurité et la confidentialité de vos données personnelles sont au coeur de nos préoccupations. Lisez ici notre politique relative aux cookies.

Vous allez quitter le site HSBC Entreprises.

Les politiques des sites externes peuvent différer des conditions générales et de la politique de confidentialité de notre site Internet. Le prochain site s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre ou un nouvel onglet de votre navigateur.

Vous allez quitter le site HSBC Entreprises.

Les politiques des sites externes peuvent différer des conditions générales et de la politique de confidentialité de notre site Internet. Le prochain site s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre ou un nouvel onglet de votre navigateur.