17 septembre 2018

Canada : un contexte favorable à l’implantation des PME et des ETI

Dynamisme économique, priorité à l’innovation, développement des nouvelles technologies, incitations et subventions attractives dans un cadre économique qui reste très libéral. Le Canada apparaît aujourd’hui comme une bonne localisation pour les investissements des PME et des ETI. Et ce d’autant plus que le vieillissement de la population des chefs d’entreprises ouvre des opportunités nouvelles en termes de rachats à des prix abordables.

L’économie canadienne a enregistré une croissance de 3 % en 2017 et le FMI table sur des progressions de 2,1% en 2018 et de 2% en 2019. « Le Canada connait le taux de chômage le plus bas depuis quarante ans » observe Lotfi Bengalouze, directeur du French Desk de HSBC Canada. En juin 2018, il se situait à 6%, ce qui équivaut pratiquement à une situation de plein-emploi.

Les autorités canadiennes, aux différents niveaux (Fédération, provinces, etc.) mènent une politique volontariste de soutien à l’investissement privé par le biais d’incitations, notamment fiscales (exemptions, crédits d’impôts, etc.). Ces appuis contribuent à expliquer le développement des activités innovantes (aéronautique, technologies de l’information, sciences de vie, nouveaux médias, etc.) dans des pôles économiques tels que Montréal ou Toronto. Cette attractivité incite les entreprises étrangères à s’implanter au Canada.

 

Le Québec, porte d’entrée

Avec une superficie de près de 10 millions de km2 (18 fois celle de la France), la première question que se pose un chef d’entreprise français intéressé par le Canada est celle de la meilleure porte d’entrée. « La majorité des entreprises françaises abordent le Canada par le Québec » souligne Lotfi Bengalouze. Le premier avantage est d’ordre linguistique puisque la province est bilingue. Autre atout non négligeable : l’existence d’une très importante communauté française et d’un tissu solide de filiales. La France est le 2e investisseur étranger au Québec après les Etats-Unis, selon les statistiques officielles canadiennes.

Pour une entreprise française de l’aéronautique ou des nouvelles technologies, le pôle économique que constituent Montréal et les municipalités environnantes constitue une localisation remarquable pour un investissement. Les infrastructures sont de grande qualité et l’aéroport international assure une connectivité excellente avec l’Amérique du nord et le reste du monde. « Montréal est une excellente plateforme en vue de prospecter la côte Est des États-Unis » confirme Lotfi Bengalouze.

 

L’option du rachat

Si le Canada offre toutes les conditions pour un projet d’ouverture d’une filiale, le rachat d’une société canadienne est une option attrayante et moins connue. Un grand nombre de chefs d’entreprises canadiennes n’ont pas de successeur et souhaitent passer la main, au moment ou à l’approche de la retraite. Compte tenu de la poursuite du vieillissement de cette population, les possibilités de rachat vont augmenter au cours des années à venir.

Les prix de cession, exprimés selon le critère traditionnel du multiple d’Ebitda, varient selon les secteurs et la situation de la société en vente. « Les prix sont stables et devraient, dans l’ensemble, le rester car l’offre est et restera supérieure à la demande » note Lotfi Bengalouze qui ajoute que « des entreprises françaises ont réalisé récemment de belles opérations à des prix raisonnables ».

Autre élément intéressant : l’investisseur français n’est pas dépaysé par le monde bancaire canadien. Les instruments sont à peu près les mêmes et il est possible de financer un projet d’investissement sur place.

Seul véritable hiatus, les banques canadiennes ne connaissent généralement pas les maisons-mères et la culture des affaires européenne, et notamment française. « L’avantage d’une banque internationale, présente au Canada et en France, réside dans la connaissance des cultures des deux pays et la capacité à apporter un accompagnement complet et personnalisé à une entreprise française désireuse de se développer au Canada » conclut Lotfi Bengalouze.

Contenus associés

Articles ayant les mêmes tags

Les Rencontres de l’Aéronautique, PORCHER Industries nous répond

Pierre-Yves Quefelec : Directeur de Business unit en charge du marché Aerospace et Défense chez Porcher Industries nous parle de la Supply Chain.

Nous contacter

Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h00.
Ou le +33 (0)1 55 69 74 53 depuis l'étranger.

Demander à être rappelé(e)

Complétez le formulaire en renseignant tous les champs obligatoires. Les informations que vous nous communiquerez sur votre entreprise nous permettrons de transmettre votre demande à l’équipe la plus à même de vous répondre.

Ne saisissez pas d'informations confidentielles comme les coordonnées de votre compte bancaire par exemple.

  1. Current: Step 1 of 2 01
  2. Step 2 of 2 02

Motif du contact

! Sélectionnez un sujet
! Sélectionnez un sujet

Coordonnées

Saisissez votre nom
Saisissez votre numéro de téléphone

Quand pouvons-nous vous appeler ?

Heure préférée de la journée

Nous vous appellerons sous 24h

Retour

Demander à être rappelé(e) (facultatif)

Complétez le formulaire en renseignant tous les champs obligatoires. Les informations que vous nous communiquerez sur votre entreprise nous permettrons de transmettre votre demande à l’équipe la plus à même de vous répondre.

Ne saisissez pas d'informations confidentielles comme les coordonnées de votre compte bancaire par exemple.

  1. Completed: Step 1 of 2 01
  2. 02 Current Step 02

Taille de l'entreprise (facultatif)

Quel est le chiffre d’affaires de votre entreprise ?

Votre secteur d'activité (facultatif)

Votre marché (facultatif)

Quels marchés internationaux vous intéressent ?

RTCAddBusinessInterests

Ne saisissez pas d'informations confidentielles comme les coordonnées de votre compte bancaire par exemple.

Business size

Quel est le chiffre d’affaires de votre entreprise ?

Votre secteur d'activité

Votre marché

Quels marchés internationaux vous intéressent ?

Demander à être rappelé(e)

  • Désolés

Nous avons rencontré un problème

Nous n'avons pas pu envoyer votre message. Réessayez ultérieurement ou appelez-nous au 0810 83 84 85

Demander à être rappelé(e)

  • Merci

Nous serons bientôt en contact

Un chargé d'affaires de HSBC France vous appellera d'ici trois jours ouvrés.

Vos intérêts

  • Nom de l'entreprise :
  • Chiffre d'affaires :
  • Secteur :
  • Localisation :
  • Marchés internationaux :

RTCAddBusinessInterests

La sécurité et la confidentialité de vos données personnelles sont au coeur de nos préoccupations. Lisez ici notre politique relative aux cookies.

Vous allez quitter le site HSBC Entreprises.

Les politiques des sites externes peuvent différer des conditions générales et de la politique de confidentialité de notre site Internet. Le prochain site s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre ou un nouvel onglet de votre navigateur.

Vous allez quitter le site HSBC Entreprises.

Les politiques des sites externes peuvent différer des conditions générales et de la politique de confidentialité de notre site Internet. Le prochain site s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre ou un nouvel onglet de votre navigateur.