07 mars 2018

Brexit : Comment le banquier peut vous aider ?

La sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne va impacter les entreprises qui travaillent avec ce pays. Le banquier, présent à la fois au Royaume-Uni et en France peut aider les entreprises en identifiant les impacts possibles et en facilitant la poursuite de l’activité commerciale.



En 2017, le Royaume-Uni a été le 6e pays client des entreprises françaises dans le monde avec près de 7% des exportations tricolores (31 milliards d’euros). C’est aussi un pays avec lequel la France dégage un excédent de la balance commerciale : 4 milliards d’euros, le 3e dans le monde. Un fait qui mérite d’être souligné.

Ces chiffres témoignent de l’ampleur de l’enjeu que représente la sortie annoncée du Royaume-Uni de l’Union européenne (UE). Les négociations sont en cours et devraient durer pendant l’année 2018. La sortie officielle du voisin d’outre-Manche aura lieu en mars 2019.

Un phénomène irréversible

Personne ne sait ce que sera le futur des relations politiques, diplomatiques, commerciales, économiques et financières entre le Royaume-Uni et l’Union européenne. Trois scénarios sont envisageables (voir encadré ci-dessous).

On peut d’ores et déjà anticiper les domaines ou les secteurs qui seront impactés par le Brexit :

  • La circulation des marchandises avec le rétablissement des postes douaniers et des droits de douane. La mise en place de restrictions non-tarifaires n’est pas à exclure.
  • Il y aura une volatilité de la monnaie britannique, qui affectera tant les exportations vers le Royaume-Uni que les importations en provenance de ce pays.
  • Les Supply Chains des industries intégrées (automobile, aéronautique, etc.) seront inévitablement affectées. Certaines sociétés évoquent déjà des relocalisations d’activités, qui modifieront les relations avec les fournisseurs et les sous-traitants.
  • Les relations financières et les systèmes de paiement devront s’adapter à la nouvelle situation. Les banques britanniques perdront le fameux « passeport financier » qui leur permet d’opérer dans le reste de l’UE. Des réorganisations seront sans doute inévitables dans les entreprises présentes à l’échelle de l’Europe.

Brexit : une chance à saisir

Le Brexit pourrait aussi générer de nouvelles opportunités de business. Le Royaume-Uni envisage, par exemple, de signer des traités de libre-échange avec des pays ou des zones commerciales dans le monde. Pour les entreprises françaises déjà présentes au Royaume-Uni, cette stratégie pourrait ouvrir de nouveaux marchés, d’autant que les autorités britanniques n’ont pas caché leur volonté de donner une nouvelle impulsion aux exportations y compris, bien sûr, vers le reste de l’UE.

La période actuelle est donc caractérisée par l’incertitude et la complexité : personne ne dispose des paramètres de la future relation. Pour autant, les entreprises doivent songer à la pérennité de leur activité : les clients, les fournisseurs, en un mot les partenaires, ne disparaitront pas du jour au lendemain. Le Royaume-Uni restera une puissance économique, un marché attractif pour les produits français, une grande nation, qui a su toujours être présente aux grands rendez-vous de l’histoire européenne, notamment pendant les deux guerres mondiales du 20e siècle. Entreprises et consommateurs continueront à acheter des machines, des équipements, des produits importés.

Dans ce contexte nouveau, une banque implantée à la fois en Europe et au Royaume-Uni connaît parfaitement les entreprises, les marchés et les circuits de financement. Elle est en mesure de répondre aux trois demandes des entreprises :

  • Identifier les impacts éventuels du Brexit sur l’activité de l’entreprise, par le biais de ce qu’on pourrait appeler un « audit Brexit », sorte d’évaluation personnalisée et sur-mesure des conséquences possibles de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.
  • Assister l’entreprise dans la mise en place des mesures nécessaires pour assurer la continuité de l’activité commerciale de l’entreprise, en minimisant le plus possible l’impact des changements prévisibles.
  • Eclairer le dirigeant sur les possibles opportunités nouvelles générées par le Brexit, aussi bien en termes de réorganisation potentielles des Supply Chains que du renforcement des exportations depuis le Royaume-Uni.
Brexit : trois scénarios possibles

Personne ne sait quelle serait la nature des relations futures entre le Royaume-Uni et l’Union européenne. Trois scénarios du Brexit sont possibles :

  • Il y a d’abord le scénario de l’échec des négociations : ce serait le « hard Brexit ». Dans ce cas, le Royaume-Uni appliquerait certainement les règles en vigueur de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).
  • Si les deux parties trouvent un terrain d’entente, elles aboutiraient à un « soft Brexit ». La relation ne diffèrerait guère de la situation actuelle, avec un accès sans restriction au marché unique européen.
  • Le troisième scénario, serait une combinaison du « hard » et du « soft », une sorte de « creative Brexit ». L’accord aboutirait à une relation similaire à celle qui existe actuellement entre l’UE et des pays comme la Norvège, la Suisse, la Turquie ou le Canada.

 

 

Contenus associés

Articles ayant les mêmes tags

Brexit : Anticiper pour limiter l’impact sur l’entreprise

Pour les entreprises qui travaillent avec le Royaume-Uni, l’horizon s’est éclairci au cours de la période récente. En mars 2018, un accord a été scellé entre les deux négociateurs sur le calendrier. Le Royaume-Uni quittera bien l’Union européenne (UE) le 29 mars 2019 à minuit heure du continent, comme prévu, mais une période de transition, jusqu’à fin 2020, a été convenue. Cet accord offre aux entreprises un répit pour s’adapter.

Nous contacter

Du lundi au vendredi de 8h30 à 18h00.
Ou le +33 (0)1 55 69 74 53 depuis l'étranger.

Demander à être rappelé(e)

Complétez le formulaire en renseignant tous les champs obligatoires. Les informations que vous nous communiquerez sur votre entreprise nous permettrons de transmettre votre demande à l’équipe la plus à même de vous répondre.

Ne saisissez pas d'informations confidentielles comme les coordonnées de votre compte bancaire par exemple.

  1. Current: Step 1 of 2 01
  2. Step 2 of 2 02

Motif du contact

! Sélectionnez un sujet
! Sélectionnez un sujet

Coordonnées

Saisissez votre nom
Saisissez votre numéro de téléphone

Quand pouvons-nous vous appeler ?

Heure préférée de la journée

Nous vous appellerons sous 24h

Retour

Demander à être rappelé(e) (facultatif)

Complétez le formulaire en renseignant tous les champs obligatoires. Les informations que vous nous communiquerez sur votre entreprise nous permettrons de transmettre votre demande à l’équipe la plus à même de vous répondre.

Ne saisissez pas d'informations confidentielles comme les coordonnées de votre compte bancaire par exemple.

  1. Completed: Step 1 of 2 01
  2. 02 Current Step 02

Taille de l'entreprise (facultatif)

Quel est le chiffre d’affaires de votre entreprise ?

Votre secteur d'activité (facultatif)

Votre marché (facultatif)

Quels marchés internationaux vous intéressent ?

RTCAddBusinessInterests

Ne saisissez pas d'informations confidentielles comme les coordonnées de votre compte bancaire par exemple.

Business size

Quel est le chiffre d’affaires de votre entreprise ?

Votre secteur d'activité

Votre marché

Quels marchés internationaux vous intéressent ?

Demander à être rappelé(e)

  • Désolés

Nous avons rencontré un problème

Nous n'avons pas pu envoyer votre message. Réessayez ultérieurement ou appelez-nous au 0810 83 84 85

Demander à être rappelé(e)

  • Merci

Nous serons bientôt en contact

Un chargé d'affaires de HSBC France vous appellera d'ici trois jours ouvrés.

Vos intérêts

  • Nom de l'entreprise :
  • Chiffre d'affaires :
  • Secteur :
  • Localisation :
  • Marchés internationaux :

RTCAddBusinessInterests

La sécurité et la confidentialité de vos données personnelles sont au coeur de nos préoccupations. Lisez ici notre politique relative aux cookies.

Vous allez quitter le site HSBC Entreprises.

Les politiques des sites externes peuvent différer des conditions générales et de la politique de confidentialité de notre site Internet. Le prochain site s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre ou un nouvel onglet de votre navigateur.

Vous allez quitter le site HSBC Entreprises.

Les politiques des sites externes peuvent différer des conditions générales et de la politique de confidentialité de notre site Internet. Le prochain site s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre ou un nouvel onglet de votre navigateur.